Lutte contre la rage du raton laveur – Opération de vaccination des animaux sauvages en Estrie, en Montérégie

QUÉBEC, le 15 août 2017 /CNW Telbec/ – Le Gouvernement du Québec procédera, à compter du 19 août, à l’épandage d’appâts vaccinaux sur les territoires de la Montérégie, de l’Estrie et de la région métropolitaine, dans le but de maintenir et de renforcer l’immunisation des ratons laveurs, des mouffettes et des renards contre la rage du raton laveur. Selon le territoire visé, l’épandage sera fait par avion ou à la main.

Du 19 au 24 août inclusivement, des avions voleront à basse altitude particulièrement au-dessus des boisés, sur un territoire d’environ 2 640 km2, pour larguer quelque 289 000 appâts vaccinaux contre la rage. En tout, 49 municipalités de l’Estrie et de la Montérégie sont visées.

Du 25 août au 12 septembre inclusivement, l’épandage manuel se déroulera principalement dans les régions à vocation agricole ou près des résidences afin de cibler les endroits où peuvent se cacher les ratons laveurs, les mouffettes et les renards. Ces lieux incluent les boisés, les berges des cours d’eau ou les abords des poubelles. Un territoire de près de 3 700 km² sera parcouru par des équipes du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs afin d’épandre 260 000 appâts vaccinaux. Pour cette opération, 73 municipalités de la Montérégie ainsi que 9 parcs de la région métropolitaine sont visés.

À quoi ressemble l’appât vaccinal utilisé?

  • L’appât vaccinal a l’apparence d’un gros ravioli vert olive;
  • Il mesure environ 4 cm sur 2 cm sur 1 cm;
  • Il est très solide (conçu pour résister à l’impact d’un largage aérien);
  • L’appât vaccinal doit être perforé pour répandre le liquide vaccinal qu’il contient, ce que l’animal sauvage fait en le croquant;
  • En raison de sa couleur, il se fond dans l’environnement et il est donc difficile à repérer une fois au sol;
  • C’est l’odeur de vanille qui attire les animaux sauvages.

Conseils aux citoyens lors de l’opération de vaccination

  • Les appâts vaccinaux étant destinés aux animaux sauvages, évitez de les manipuler;
  • Bien que les appâts vaccinaux soient très sécuritaires, si vous entrez en contact avec un appât vaccinal brisé,
    • lavez-vous les mains et la partie du corps qui est entrée en contact avec l’appât avec de l’eau et du savon
    • composez le numéro qui apparaît au dos de l’appât ou appelez Info-Santé au 811.

Rappels importants

  • En tout temps, en cas de morsure, de griffure ou d’autre type de contact avec la salive d’un animal, nettoyez la plaie, même si elle est en apparence mineure, avec de l’eau et du savon pendant 10 minutes et communiquez le plus rapidement possible avec Info-Santé au 811 afin d’obtenir un suivi médical adéquat.
  • Les citoyens qui habitent les zones de surveillance et de contrôle peuvent contribuer de manière importante à la lutte contre la rage du raton laveur. Ils sont invités à  signaler les ratons laveurs, les mouffettes et les renards morts ou qui semblent désorientés, blessés, anormalement agressifs ou paralysés en communiquant avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs au 1 877 346-6763 ou en allant sur le site rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.
  • N’approchez jamais d’un animal inconnu, sauvage ou domestique, même s’il a l’air inoffensif.
  • Faites vacciner votre animal de compagnie contre la rage en consultant votre médecin vétérinaire.
  • Prenez des mesures pour ne pas attirer des animaux importuns sur votre propriété (p. ex. : ranger ses poubelles extérieures hors de la portée des animaux).
  • Évitez de déplacer des animaux importuns ou indésirables, car vous pourriez propager des maladies telles que la rage vers d’autres territoires.
  • Consultez un médecin vétérinaire en cas de morsure ou de contact entre votre animal de compagnie et un animal sauvage susceptible de transmettre la rage.

Faits saillants

  • Les enjeux de santé publique sont majeurs, car la rage est une maladie mortelle.
  • Aux États-Unis, chaque année, des cas de rage du raton laveur sont détectés, près du Québec.
  • La menace d’introduction de la rage du raton laveur demeure bien réelle, car les déplacements d’animaux, qu’ils soient naturels ou non, contribuent à la propagation de maladies telles que la rage.
  • Les activités de surveillance et de contrôle de la rage du raton laveur sont maintenues en 2017 afin d’éviter l’introduction de la rage du raton laveur en territoire québécois.
  • Les opérations de lutte contre la rage du raton laveur sont gérées par un comité interministériel regroupant le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le ministère de la Santé et des Services sociaux, les directions de santé publique de l’Estrie, de la Montérégie et de Montréal, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Direction régionale de la sécurité civile et incendie de la Montérégie et de l’Estrie et la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Pour obtenir plus de détails sur la rage du raton laveur au Québec : rageduratonlavweur.gouv.qc.ca.

Source :
Nicolas Bégin
Relations avec les médias
Direction des communications
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
418 627-8609, poste 3061